Decrescendo

Convoquée par l’inspecteur Albertini après avoir mystérieusement disparu pendant une année entière, Estelle Aymeric prétexte tout d’abord avoir accompli un long voyage autour du monde. Guère convaincu par ce mensonge flagrant, l’enquêteur incite la jeune femme à lui relater toute la vérité. Débute alors une singulière confession… Non, Estelle n’a pas voyagé. Elle a été enlevée par un inconnu dont elle n’a connu que le prénom, Adrien. Un homme qui, durant de longs mois, la maintint en cage, et lui inculqua le bonheur dans la soumission, et la jouissance dans la douleur. De la peur initiale à l’abandon total de soi et de son corps, Estelle décrira ainsi au policier sa découverte des versants tabous du plaisir… « Decrescendo » fait souffler un vent de provocation et de libertinage sur la littérature érotique. En narrant avec raffinement la relation maître-esclave entre Adrien et Estelle, Max Gerny, digne héritier du marquis de Sade, bouscule les sexualités les plus consensuelles, explore les pans les plus sombres du désir, et livre un roman débridé, dans lequel la quête des sens ne cesse de s’intensifier et de repousser les frontières du convenable.

218 pages  -  ISBN : 9782748341003  -  Erotique > Commander le livre
La presse en parle

Le jeu de l'Oie

Bernard Domeyne, vous publiez chez Edilivre un nouvel érotique intitulé : Le Jeu de L'Oie. Comment est né cet ouvrage ?

J'ai récemment fait l'acquisition des deux coffrets de la série Chapeau Melon et Bottes de Cuir, avec les aventures fantastiques de John Steed, Emma Peel, Tara King et Mère-Grand. Plusieurs épisodes m'ont hanté depuis mon enfance, et je les ai retrouvés avec bonheur : Les Cybernautes, Faites de beaux rêves, Le Club de l'enfer, L'héritage diabolique, Le vengeur volant, Le tigre caché, Meurtre au programme…

L'originalité de cette série à l'ambiance so british, subtil mélange d'aventures, de fantastique et de fantaisie, évoluant dans un univers suranné donc intemporel, résidait dans le fait qu'on était toujours à la limite de l'onirisme.
Et souvent, dans le jeu ; même s'il est mortel, comme dans Meurtre au programme.

C'est ainsi qu'est né le Jeu de l'Oie, jeu érotique mortel sur fond onirique de tableaux de Salvador Dali…

Pouvez-vous nous présenter ce roman ?

Lorsqu’elle avait accepté d'honorer de sa présence cette invitation à Isola di Leda, sur le Lac Majeur, Gabriella D'Agostini, superbe brune en cuir et talons-aiguilles, Grande bourgeoisie milanaise, jet-set, Cortina et Saint-Moritz l'hiver, Saint-Barth, Porto Cervo et Taormina l'été, imaginait passer une ennuyeuse soirée-cocktail un peu guindée... Elle ne pensait pas qu'elle allait tomber entre les mains de pervers qui la séquestreraient et lui feraient vivre un cauchemar éveillé...

Et donc ?

Alors, voilà : il s'agit d'un Jeu de l'Oie un peu spécial, très dans l'esprit de Chapeau Melon et Bottes de Cuir, dont Gabriella D'Agostini sera le pion, et où le hasard des dés décide des épreuves.

On y retrouve vos personnages fétiches...

En effet : Adrien Cavaldi, Maître SM mégalomane, mais informaticien de génie, pété de thunes du fait de ses activités de hacker, possédant deux femmes dans un harem, et passant le temps en redressant des torts, de temps en temps, afin de se donner l'allure d'un justicier marginal, entre deux séances dans son donjon ; Estelle Aymeric, son esclave française, petite blonde aux yeux bleue avec un fort QI, qui entretient des rapports extrêmement compliqués avec son Maître (on ne sait pas trop qui porte le pantalon, par exemple) ; et Maureen Hunter, esclave écossaise d'Adrien, grande rousse aux yeux verts, un peu conne dans le genre Jane Birkin et très amoureuse de son Maître...

Ce roman est dédié à Ariel Anderssen, pourquoi ?

Jocelyn Brook Hamilton, alias Ariel Anderssen, est un modèle BDSM britannique spécialisé dans le bondage et plus particulièrement les ponygirls. Ses prestations très stylées (on voit qu'elle a dû faire de la danse classique) et souvent décalées sont très dans le style Chapeau Melon et Bottes de Cuir. Très éloignées du hard BDSM que j'affectionne par ailleurs.

Avez-vous d'autres récits en préparation ?

Un autre érotique qui réunit la plupart de mes personnages, La clinique du docteur Finney. Un nouveau roman d'aventures fantastiques avec Aneirin Tweedle, agent du MI6 et Sydney Remington l'archéologue, intitulé Bons baisers du Pôle Sud.
Sinon, je me consacre à la promotion de mes ouvrages.

Je vous remercie.
Cliquez ici pour acc�der � la page Internet.
Posté le 29/09/2020 08:23:46 Réaagissez à cet article
Laissez un commentaire
Votre nom ou pseudonyme * :
Votre e-mail * :
Votre message * :

* Champs obligatoires.